En France, une femme sur huit est victime de violences conjugales et une femme décède tous les 2.5 jours sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint.

Bien que le département du Nord soit l’un des plus touchés par les violences faites aux femmes, il n’en demeure pas moins le mieux doté en nombre d’acteurs et de réseaux spécialisés dans la prévention et l’accompagnement administratif et juridique des femmes victimes de violences.

Néanmoins force est de constater que peu d’attention est apportée au corps de ces femmes. Ce corps qui a été meurtri, qui a reçu des coups, qui n’existe plus. Il est primordial pour ces femmes de le découvrir à nouveau, de l’aimer à nouveau.  La réappropriation de ce corps, à travers le sport, vecteur de sociabilisation, fait partie intégrante d’une reconstruction globale

C’est la raison pour laquelle l’association Re-Naître, née le 28 mars 2017, a pour objectif d’accompagner ces femmes victimes de violences conjugales, seules ou avec enfants, à se reconstruire physiquement et psychologiquement, dans une approche holistique du bien-être, le corps et l’esprit étant intimement liés.

L’idée est qu’elles ré-apprivoisent leur corps, affrontent leurs peurs, aient de nouveau confiance en elles, communiquent, échangent, rient, aiment, qu’elles existent à nouveau en tant que femmes.

Bref, en un mot qu’elles RE-NAÎSSENT et deviennent ACTRICES de leur vie.